Le pape dénonce la « cancel culture » comme une forme de colonisation idéologique

« Sous couvert de défendre la diversité, on finit par annuler tout sentiment d’identité, avec le risque de faire taire les positions »
Pape François.

En résumé

  • Le pape François a prononcé lundi son discours annuel sur « l’état du monde » devant les diplomates.
  • Au cours de son allocution, le pape a dénoncé la « cancel culture ».
  • Le pape François n’a pas cité de cas précis, mais a évoqué « une forme de colonisation idéologique, qui ne laisse aucune place à la liberté d’expression et qui prend aujourd’hui la forme de la « cancel culture » qui envahit de nombreux milieux et institutions publiques. »

Le Pape François dénonce la « cancel culture »

Le pape François a dénoncé la « cancel culture » lundi lors de son discours annuel sur « l’état du monde » devant les diplomates.

Le pape n’a pas cité de cas précis, mais plutôt les « agendas de plus en plus dictés par une mentalité qui rejette les fondements naturels de l’humanité et les racines culturelles qui constituent l’identité de nombreux peuples. »

Le pape François a déclaré à Reuters :

Je considère qu’il s’agit d’une forme de colonisation idéologique, qui ne laisse aucune place à la liberté d’expression et qui prend aujourd’hui la forme de la « cancel culture » qui envahit de nombreux milieux et institutions publiques. Sous couvert de défendre la diversité, elle finit par annuler tout sentiment d’identité, avec le risque de faire taire les positions

Voir aussi : Vladimir Poutine offre au pape François un portrait de Dostoïevski pour ses 85 ans.

Le Pape François dénonce l’égoïsme de notre société

La semaine dernière, François a fait les gros titres après avoir prononcé un discours général au Vatican, soulignant l’importance de l’accueil et de l’adoption d’enfants, tout en suggérant qu’avoir des animaux de compagnie au lieu d’enfants est « une forme d’égoïsme. »

« Aujourd’hui, nous voyons une forme d’égoïsme avec notre [société] orpheline », a déclaré le pape. « Parfois, ils en ont un et c’est tout, mais ils ont des chiens et des chats qui prennent la place des enfants. Cela peut faire rire les gens, mais c’est une réalité. »

« Renoncer à être une mère et un père peut nous enlever une partie de votre humanité… la société devient plus vieille et sans humanité parce que nous perdons la richesse de la maternité et de la paternité », a-t-il ajouté.

 

Laisser un commentaire