Quand la Chine attaque l’UNPO (en citant les Bretons) dans son organe de presse

La Chine, dans son journal international Global Times, attaque l’organisation internationale UNPO, qui défend les peuples et nations non représentés dans leurs droits culturels, historiques, économiques, territoriaux, politiques et d’autodétermination. Sous le titre « L’UNPO décodé: l’organisation sert de camp de base aux sécessionnistes du monde entier« , nous Bretons y sommes également cités.

Jean-Loup Le Cuff, membre pour la Bretagne du Conseil d’Administration de l’UNPO, donne son point de vue  :

« Issu d’une dictature comme la Chine qui piétine les droits de l’homme et des minorités, cet article doit être pris comme un compliment! De plus, cela nous donne une grande publicité gratuite qui pourrait nous intéresser tous, peuples démocratiques… Je ne suis pas sûr qu’il faille répondre à cet article … ou bien ironiquement, remercier la Chine de nous avoir reconnus comme existants et efficaces contre ses abus… et corriger les quelques erreurs de l’article pour de vraies informations finalement objectives et non manipulées! »

L’UNPO affirme avoir déjà subi des menaces et des pressions, cyber attaques, effractions de ses bureaux et ordinateurs, de différents agresseurs…

Le chemin pour la reconnaissance, la liberté et la démocratie de tous les peuples et nations minoritaires, semble étroit, long et sinueux… Mais assurément, il est le seul chemin qui vaille, car il nous mène en hauteur sur des paysages et lieux encore naturels et somptueux, au delà de toutes les autoroutes polluées et encombrées…

Le mot « démocratie » est un de ces mots absolus qui ne supportent pas la demi mesure. C’est sans doute pour cela que ce qu’il représente tarde encore à se mettre en place, et de façon durable, partout dans le Monde. Cela doit être le but premier de tout humaniste, et avec lui bien sûr l’objectif lié qui va ensemble: la préservation de notre environnement, des espèces animales et végétales.

La tâche est immense, et le combat inégal… Mais baisser les bras maintenant, c’est être sûr de perdre, et de vivre dans un monde déshumanisé et artificiel. Courage, espoir, détermination !

Source : Actualité en provenance de Bretagne, UNPO

À voir aussi :  Vladimir Poutine s'entretient avec le président chinois Xi Jinping

Laisser un commentaire