Que se sont dit Vladimir Poutine et le président chinois ?

Mercredi 15 décembre dernier, Vladimir Poutine s’est entretenu par visioconférence avec Xi Jinping. Le Kremlin a publié la transcription des échanges entre le président de la Fédération de Russie et son homologue chinois, transcription que nous vous rediffusons sur Vu de Bretagne.

Un échange formel et dans le respect des protocoles entre les deux pays, qui retrace les grandes lignes de la coopération entre la Russie et la Chine. Le président Russe a déjà annoncé son intention de rencontrer son homologue chinois lors des Jeux olympiques d’hiver à Pékin.

Propos du président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine

Président Xi, mon cher ami,

je suis ravi de vous voir. Je vous salue.

Je suis heureux d’avoir l’occasion de vous voir par vidéoconférence. Cela nous permet d’avoir des discussions approfondies sur le développement des relations russo-chinoises de partenariat global et d’interaction stratégique. Je considère ces relations comme un exemple brillant de la coopération interétatique au XXIe siècle.

Nous avons maintenu le contact malgré les restrictions sanitaires et épidémiologiques, et en mai [2021] nous avons lancé, par vidéoconférence, la construction conjointe de quatre nouvelles unités de puissance pour une centrale nucléaire en Chine. En juin, nous avons organisé une vidéoconférence à l’occasion du 20e anniversaire du grand traité Russie-Chine [de bon voisinage et de coopération amicale]. Nous avons également eu des conversations téléphoniques sur des questions internationales urgentes, notamment sur le problème afghan.

Cette année, les relations entre la Russie et la Chine ont été dominées par le 20e anniversaire du traité de bon voisinage et de coopération amicale. Il a été prolongé de cinq ans. La mise en œuvre cohérente de ce document fondamental, qui reflète de manière exhaustive les profondes traditions historiques d’amitié et de compréhension mutuelle entre les peuples russe et chinois, nous a permis de porter nos relations à un niveau sans précédent.

Un nouveau modèle de coopération s’est développé entre nos pays, un modèle fondé, en partie, sur les principes de non-ingérence dans les affaires de l’autre et sur la volonté mutuelle de faire de notre frontière commune une ceinture de paix éternelle et de bon voisinage.

Nous renforçons nos liens commerciaux et économiques : de janvier à novembre de cette année, nos échanges mutuels ont augmenté de 31 % pour atteindre 123 milliards de dollars. Nous avons battu le record de l’année pré-pandémique, 2019. À court terme, comme convenu, nous franchirons la barre des 200 milliards de dollars américains. Nous mettons en œuvre un certain nombre de projets conjoints à grande échelle dans le domaine de l’énergie, notamment la production nucléaire, l’industrie et les hautes technologies.

Dès le début de la pandémie, nous avons fermement uni nos forces pour répondre à l’infection par le coronavirus. La Chine est devenue un centre international pour la production des vaccins russes Sputnik V et Sputnik Light. Des contrats portant sur plus de 150 millions de doses ont été signés avec six fabricants chinois.

Le mécanisme de dialogue multidimensionnel entre les gouvernements des deux pays et les agences concernées fonctionne bien, et la coopération parlementaire se renforce. Les départements de la politique étrangère et de la défense entretiennent des contacts permanents.

L’étroite coordination entre la Russie et la Chine sur la scène mondiale et leur approche conjointe responsable des problèmes mondiaux actuels sont devenues un facteur important de stabilité dans les relations internationales. Nous sommes actifs sur des plateformes telles que le Conseil de sécurité des Nations unies, l’Organisation de coopération de Shanghai et les BRICS. Nous contribuons tous deux à la formation d’un ordre mondial juste fondé sur le droit international.

Président Xi Jinping, mon ami,

J’espère que, en février prochain, nous pourrons enfin nous rencontrer en personne à Pékin. Comme nous l’avons convenu, vous et moi allons nous entretenir, puis nous participerons à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver. Je vous remercie de votre invitation à assister à cet événement important.

Je tiens à souligner que nous nous soutenons invariablement dans tous les aspects de la coopération sportive internationale, notamment en condamnant toute tentative de politisation du sport et du mouvement olympique. Je ne doute pas que les prochains Jeux d’hiver seront organisés au plus haut niveau. Ils savent comment faire les choses en Chine.

D’ailleurs, pour faire suite à cet événement sportif de haut niveau, nous prévoyons d’annoncer que 2022 et 2023 seront les années de la coopération russe et chinoise en matière d’éducation physique et de sport.

En un mot, étant donné l’ampleur de l’interaction entre nos pays, nous avons un large éventail de sujets importants à aborder aujourd’hui.

Et bien sûr, je voudrais profiter de cette occasion pour vous souhaiter, ainsi qu’à tous nos amis chinois, une bonne année, vous souhaiter bonheur, bonne santé et tout le meilleur.

Je vous remercie.

Propos du président chinois Xi Jinping

Président de la République populaire de Chine Xi Jinping (retraduit) : Président Poutine, mon vieil ami,

Je suis très heureux que ce soit notre deuxième vidéoconférence avec vous cette année et notre 37e rencontre depuis 2013.

Lors de divers événements récents, vous avez toujours exprimé une haute opinion des relations Chine-Russie, les décrivant comme un exemple de liens interétatiques au XXIe siècle, soutenant fermement les actions de la Chine pour protéger ses principaux intérêts nationaux et vous opposant résolument aux tentatives de creuser un fossé entre nos pays. Je vous en suis très reconnaissant.

Je suis prêt à examiner avec vous les résultats de nos relations cette année et à élaborer des plans pour renforcer notre coopération dans divers domaines, dans l’intérêt du développement durable et de qualité de nos relations bilatérales.

Les profonds changements en cours dans les relations internationales sont étroitement liés à la propagation de la pandémie. Le monde est entré dans une période de turbulences et de grands changements. Les relations Chine-Russie ont traversé de nombreuses épreuves, prouvé leur viabilité et trouvé un nouveau souffle. À la tête des relations Chine-Russie, vous et moi avons maintenu des contacts étroits sur les principales questions d’actualité.

Nos pays ont officiellement annoncé l’extension du Traité de bon voisinage et de coopération amicale, en lui donnant une nouvelle substance, conformément à l’esprit du temps. La Chine et la Russie se soutiennent fermement sur les questions concernant les intérêts vitaux de l’autre partie et protègent leur dignité nationale et leurs intérêts communs.

Notre coopération bilatérale a montré qu’elle présentait des avantages et des possibilités politiques majeurs. Pour la première fois, nos échanges commerciaux au cours des neuf premiers mois de l’année ont dépassé les 100 milliards de dollars américains. Comme vous l’avez souligné, il a atteint 123 milliards de dollars en novembre.

L’Année de l’innovation scientifique et technologique a été un succès. Nous sommes en train de mettre en œuvre plusieurs grands projets stratégiques. Nous encourageons l’utilisation des monnaies nationales dans les règlements mutuels, nous rationalisons la structure de notre coopération en matière d’investissement et nous stimulons le développement aligné [de la ceinture économique de la Route de la soie] et de l’UEE.

Nos pays agissent comme des puissances responsables. Ils préconisent un programme international unificateur contre la pandémie et défendent la véritable essence de la démocratie et des droits de l’homme, ce qui en fait une véritable forteresse du multilatéralisme et un défenseur de la justice et de l’égalité internationales.

L’année prochaine se tiendra le 20e congrès du parti communiste chinois, qui est un événement important pour notre pays. Et la Russie entrera dans la phase principale de son programme de développement à l’horizon 2030. Nos pays devraient échanger et partager l’opportunité de promouvoir ouvertement la mise en œuvre du programme de développement mondial, donnant ainsi l’exemple d’un nouveau type de relations internationales et de la communauté, d’un destin commun pour l’humanité.

J’espère que vous vous rendrez en Chine et que vous assisterez à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Pékin. Je me réjouis de notre rencontre « olympique ».

Je suis prêt à aller de l’avant avec vous et à ouvrir ensemble une nouvelle page des relations Chine-Russie dans la période post-pandémique.

Je vous remercie.

À voir aussi :  Quand la Chine attaque l'UNPO (en citant les Bretons) dans son organe de presse

Laisser un commentaire