Ils utilisent des vieilles technologies pour protéger leurs données

Les baby-boomers sont les plus nombreux à admettre qu’ils évitent d’utiliser des smartphones pour des raisons de sécurité des données.

En résumé

  • Une nouvelle enquête de Frontier aux États-Unis a révélé que près de deux personnes interrogées sur trois utilisent délibérément des technologies plus anciennes pour des raisons de sécurité.
  • Frontier a interrogé 1 000 personnes à travers les États-Unis et leur a posé des questions sur leurs maisons intelligentes ou sur les appareils utilisés pour automatiser certains éléments de la vie.
  • Les baby-boomers étaient les plus susceptibles d’éviter les smartphones pour des raisons de sécurité des données.

Des vieilles technologies pour la sécurité des données

Selon une étude de Frontier, près de deux personnes sur trois choisissent d’utiliser un appareil technologique plus ancien pour des raisons de sécurité des données.

Frontier a contacté 1 000 personnes à travers les États-Unis qui possèdent un appareil intelligent autre qu’un smartphone et leur a posé une série de questions sur leur « maison intelligente » ou tout appareil dans leur maison qui automatise des éléments de la vie.

Selon le site web de Frontier, 64 % des personnes ayant répondu à l’enquête ont fait état d’un comportement « régressif » consistant à acheter des versions moins sophistiquées de certains appareils pour des raisons de sécurité.

Ne pas mettre à jour son smartphone volontairement

Un peu plus de la moitié des personnes interrogées ont déclaré ne pas acheter ou mettre à niveau leurs smartphones dans l’espoir « d’éviter les problèmes modernes de données et de confidentialité ».

En outre, 45 % des personnes interrogées ont également déclaré avoir choisi de ne pas posséder de télévision intelligente pour la même raison, tandis que 34 % ont déclaré avoir choisi de ne pas acheter de système de sécurité domestique « afin de rester plus en sécurité. »

Les baby-boomers en tête

Parmi les personnes interrogées, 56 % de celles qui s’identifient comme des baby-boomers sont les plus susceptibles d’utiliser un téléphone plus ancien pour des raisons de sécurité. Par ailleurs, 49 % des personnes interrogées de la génération Z ont déclaré avoir évité de posséder une télévision intelligente pour la même raison.

Sur les 1 000 personnes interrogées, 59 % étaient des hommes et 41 % des femmes, 153 s’identifiant comme des baby-boomers, 355 comme des membres de la génération X, 358 comme des millenials et 134 comme des membres de la génération Z.

Laisser un commentaire